Self care et Top Modèles

Les médias sociaux me fascinent. La façon de communiquer son message, l’image choisie, les tendances qui émergent pour faner aussi vite. J’ai parfois l’impression que nous voulons tous être donc différents, mais finissons par faire exactement la même chose, au même moment, sur la même plateforme.

Je m’amuse à suivre des comptes qui ne sont que pour mon propre divertissement, un peu à l’image de ma mère qui écoute religieusement Top Modèles, comptes qui, dois-je admettre, sont trop souvent du domaine du yoga et du mieux-être. Et c’est ainsi que j’en arrive à mon sujet, pas Top Modèles, mais pas loin.

Mon problème c’est le bluff. Le bluff de la vie parfaite, manucurée, soignée. Mon problème c’est la tendance du Self care. Voilà, c’est dit, préparez vos tomates.

Déjà en partant, le fait que nous utilisions un anglicisme me dérange, mais ça, c’est un autre sujet.

Aussi, le fait qu’on ait eu à désigner un terme pour prendre du temps pour soi démontre à quel point il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans nos modes de vie.

Self care.

Ces photos qui font rêver au filtre romantique.

La bougie blanche au bord d’un bain débordant de mousse.
La tasse de thé fumante au côté d’une pile de livres à saveur mieux-être.
Le coin de méditation parfaitement tamisé avec son étalage de tarot.
Le bol déjeuner texturé et agencé aux teintes rosées, avec, immanquablement dans la photo, un linge de table blanc et le bouquet de fleurs sauvages

Des photos qui font rêver ou angoisser?

Car publiciser ces pratiques, qui, avouons-le, ne doivent pas se faire sur une base quotidienne et ont été bien orchestrée pour la caméra, sont peut-être une source d’inspiration pour certaines personnes, mais vont aussi créer la culpabilité de ne pas être à la hauteur. L’anxiété de ne pas pratiquer soi-même ces dits rituels.

Prendre soin de soi ne devrait pas avoir de forme préconçue. Ne devrait surtout pas être une autre tâche que nous ajoutons à la liste de choses à faire. Prendre soin de soi n’est peut-être tout simplement pas d’intérêt public.

Je m’amuse à imaginer quelques-unes de mes pratiques immortalisées sur Instagram. La voici, la liste non exclusive de mon Self-care :

Manger une poutine.
Regarder 4 épisodes de Grey’s anatomy de suite.
Dormir.
Prendre un bain (en écoutant des Grey’s anatomy).
Lire des romans qui sont tout sauf des livres augmentant ma culture générale et la compréhension de mon soi.
Ne pas cuisiner, ne pas faire la vaisselle, ne pas faire le ménage.

Prenez le temps de réfléchir à ce qui vous fait vraiment du bien et non pas ce qui parait bien. C’est peut-être des Top Modèles après tout!

Partager l’article